Rechercher dans ce blog

dimanche 16 août 2015

LE PARC NATIONAL DU BANCO EN COTE D'IVOIRE ... Le poumont vert du pays ...

LE PARC NATIONAL DU BANCO EN COTE D'IVOIRE
(partagé le 2 jul 2015 sur Google +)
Le Parc national du Banco est situé en plein coeur d'Abidjan. Il a une superficie de 3474 hectares.
Situé en bordure de l'autoroute du Nord, le parc national du Banco est un exemple de forêt primaire, avec des espèces de bois devenues rares (acajou, avodirés...). On y trouve de nombreux oiseaux et des singes. Selon une étude faite en 2004 et 2005 par le WCF, une douzaine de chimpanzés y vivraient encore. Des pistes pour promeneurs y ont été aménagées et de nombreux hôtels de toutes catégories y permettent un hébergement aisé.Sources wikipedia.

Véritable réservoir hydraulique et " poumon vert " oxygénant le coeur de la ville tentaculaire, le parc national du Banco déploie ses 3 474 hectares de forêt tropicale entre les zones urbaines des communes de Yopougon au sud-ouest, Attécoubé au sud, Adjamé à l'est et Abobo au nord-est. Ce parc doit son nom à la rivière qui y prend sa source, simplification du terme ébrié Gbangbo qui, selon la légende, désignait à l'origine un génie des eaux fraîches familier du lieu et, par extension, la source rafraîchissante et pure d'où jaillit le Banco, aux eaux réputées " saintes ". Cette réputation perdure, puisque malgré la pollution, le cours d'eau abrite encore des cérémonies religieuses et mystiques (baptêmes, séances de purification ou de guérison...). Ainsi, avec un peu de chance, vous apercevrez peut-être, non loin de l'entrée du parc, les villageoises des environs effectuant la danse dite du génie avant d'entrer en transe au son endiablé des tam-tams.Sources petitfute.com
HISTORIQUE
 Au début des années 1920, les Français présents en Côte d'Ivoire lancèrent une prospection dans le but de créer une station de recherche forestière. La forêt du Banco fut ensuite officiellement classée comme réserve forestière en 1926, avant de devenir par le décret du 31 octobre 1953 le tout premier parc national de Côte d'Ivoire. Cependant, si l'on tient compte de l'exploitation forestière dont elle fit l'objet au début du siècle et des expérimentations sylvicoles qui y furent ensuite menées, seul un tiers de sa surface peut réellement être considéré comme forêt primaire (dans le sens où on l'a laissée en l'état). En effet, le centre du parc a fait l'objet de plusieurs aménagements à but pédagogique. Ainsi, entre 1930 et 1933, le gouverneur Reste, naturaliste à ses heures, y aménagea l'arboretum : un espace de visite d'une quinzaine d'hectares, qu'il voulait à l'image du bois de Boulogne. On y trouve plus de 700 espèces de végétaux, dont 47 d'origine exotique. En 1938, une école forestière pour la formation des techniciens supérieurs des Eaux et Forêts de l'Afrique occidentale francophone ouvrit ses portes au coeur de la forêt qui devint alors, en plus d'un lieu de sensibilisation à l'environnement, un véritable lieu de vie, espace de promenade et de détente extrêmement prisé des Abidjanais, notamment grâce à sa piscine naturelle, ses aires de pique-nique aménagées et son mini-zoo, aujourd'hui à l'abandon.
En savoir plus sur http://www.petitfute.com
 
 
BANCO NATIONAL PARK IN COTE D'IVOIREThe Banco National Park is located in the heart of Abidjan. It has an area of ​​3474 hectares.Located along the northern motorway, Banco National Park is an example of primary forest, with species become rare wood (mahogany, avodirés ...). There are many birds and monkeys. According to a study done in 2004 and 2005 by the WCF, a dozen chimpanzees still live there. Trails for walkers and there were built numerous hotels of all categories will allow aisé.Sources hosting wikipedia.A true hydraulic tank and "green lung" oxygenating the heart of the sprawling city, the Banco National Park deploys its 3474 hectares of rainforest between urban communes of Yopougon southwest, south Attécoubé, Adjamé to Abobo is and northeast. This park is named after the river that takes its source, simplifying the Ebrie Gbangbo term which, according to legend, originally meant a familiar genius of cool waters of the place and, by extension, the refreshing and pure source which flows Banco, the waters deemed "holy". This reputation continues, since despite the pollution, the river is still home to religious and mystical ceremonies (baptisms, purification or healing sessions ...). So, with a little luck, you might spot not far from the park entrance, village nearby called performing the dance of engineering before entering his frenzied trance tom-tams.Sources petitfute. comHISTORY
 
In the early 1920s the French in Côte d'Ivoire launched a survey with the aim of creating a forest research station. Banco forest was then officially classified as a forest reserve in 1926, before becoming the decree of October 31, 1953 the first National Park in Ivory Coast. However, taking into account logging which it was subject at the beginning of the century and silvicultural experiments which were then carried out there, only a third of its surface can actually be considered as primary forests (meaning where it was left as it is). Indeed, the park's center has undergone several improvements to educational purposes. Thus, between 1930 and 1933, the governor remains, naturalist at times, there aménagea the arboretum: a space for visiting fifteen hectares, he would like the Bois de Boulogne. Over 700 species of plants are found there, including 47 exotic origin. In 1938, a forest school for the training of technicians of Water and Forests in Francophone West Africa opened its doors in the heart of the forest, which then became, in addition to a place of environmental awareness, a real place life, space walk and extremely popular retreat of Abidjan, thanks to its natural swimming pool, picnic areas and furnished mini zoo, now abandoned.
 

 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Soyez informer - stayed informed of the next article by click on "m'informer"